Le SEO, ou Search Engine Optimization, ou encore référencement naturel est un procédé indispensable permettant d’obtenir un bon positionnement dans les moteurs de recherches (Google, Bing, Yahoo, etc…). Avoir un bon positionnement sur une requête précise dans les moteurs de recherche permet évidemment d’obtenir plus de visiteurs sur votre site internet. Il faut savoir que les 3 premiers résultats de la première page des moteurs de recherche monopolisent plus de 60% des clics. Je suis Benjamin PERRAULT, actuellement en stage SEO à l’agence SOFRACS, je vais vous faire part de ce que j’ai appris lors de mon stage et ma vision du SEO.

Pour commencer, il y a trois notions de référencement à connaître: le référencement « whitehat », le référencement « greyhat » et le référencement « blackhat ». Le référencement « whitehat » consiste à suivre les consignes dictées par Google, le référencement « blackhat » quant à lui, ne va pas chercher à suivre les guidelines de Google, il va chercher les failles et utiliser des techniques automatisées qui ne sont pas approuvées par Google, avec un risque d’être pénalisé évidemment. Enfin, il reste le référencement « greyhat », qui je pense que vous l’avez compris, jongle entre les consignes de Google et ce qu’il interdit pour optimiser au mieux l’efficacité du référencement. Je situerai les techniques de SOFRACS en référencement « greyhat », puisque nous faisons en sorte de suivre les consignes de référencement des moteurs de recherches tout en testant légèrement des techniques automatisées pour en améliorer la qualité.

Durant ce stage, j’ai pu mettre en pratique mes connaissances théoriques sur le SEO, tout d’abord en analysant les techniques utilisées sur le e-commerce de la SOFRACS (Antifouling-International.com), puis en faisant une audit référencement du site internet Sejourning pour ensuite leur envoyer une recommandation de modifications à apporter pour améliorer le nombre de visiteurs sur leur site via les moteurs de recherches.  Par la suite, je suis passé au netlinking pour les sites Antifouling-International, Sejourning et SOFRACS. J’ai eu aussi l’occasion de rencontrer un de nos client sur le référencement de son site internet pour le conseiller au mieux. Enfin, j’ai travaillé sur le SEO de SOFRACS 2013, le nouveau site de l’agence web. Ces expériences m’ont permis d’avoir une vue générale sur le référencement naturel, et de connaître toutes les étapes de l’optimisation SEO pour un site internet.

Étape 1: Analyse du marché et de ses concurrents

La première étape consiste à se renseigner sur le marché du site internet, pour cela, il est nécessaire de connaître le domaine d’activité de la société, ses concurrents et le comportement des clients afin de savoir ce qu’ils taperaient comme requête pour trouver ce type de site internet et s’ils seraient satisfaits par leur résultats. Pour connaître les concurrents qui sont le mieux positionnés en terme de référencement, il n’y a rien de plus simple: utiliser le moteur de recherche en tapant le mot clé le plus pertinent et d’aller voir les premiers résultats.

Étape 2: Analyser le SEO du site internet de notre client et de ses concurrents

Pour l’analyse SEO dans un premier temps, j’utilise l’outil SEOquake qui permet de voir, sur chaque page, les informations concernant les mots clés utilisés, les méta titres & descriptions (qui vont apparaître dans le moteur de recherche), le PageRank, le nombre de backlinks, etc…
J’analyse donc tout d’abord le site de notre client, s’il existe, pour savoir quelle stratégie a déjà été mise en place et vérifier les erreurs basiques tel que le manque de contenu, la densité de mot clé faible, les liens morts sur la page, les URL, l’emploi correct de h1, h2, h3, les textes alternatifs sur les images, etc…
Je fais ensuite la même chose pour les concurrents avec un bon positionnement pour savoir comment passer au dessus dans les résultats de recherche et connaître leur expression principale.

Étape 3: Trouver les mots clés les plus pertinents

Une fois les sites internet analysés, il est important de choisir sur quels expressions ou mots clés se positionner, j’utilise donc le générateur de mot clé Google, très utile pour savoir le nombre de recherche sur une expression précise, si la concurrence sur ce mot est faible, modérée ou forte.
Au début, pour choisir mes mots clés, je me focalisais sur un calcul que j’avais appris en cours, permettant de donner une note sur la concurrence, la pertinence et le nombre de recherche sur cette expression et d’en tirer une moyenne. Finalement, après avoir été conseillé, il est vrai que si l’on cherche à référencer un site internet, c’est pour viser la première place et ainsi attirer le maximum de visiteurs. C’est pourquoi je suis passé à une autre approche: me focaliser sur les mots les plus recherchés. De plus, il faut savoir que plus il y a de visite sur un site internet, plus cela améliorera son référencement naturel, cette approche me parait donc la meilleure.

Dans le choix des expressions, il faut aussi savoir que le fonctionnement des moteurs de recherches commence à entrer dans les mœurs des internautes. Certains choisiront de prendre une expression basée sur un mot ou deux, moi je suis plus dans l’optique de choisir 2 mots minimum. Ce choix est simple à comprendre, le robot du moteur de recherche va analyser les expressions en les classant par groupe de 1 mot, 2 mots, 3 mots, etc…
Tout d’abord imaginons que nous voulons nous positionner sur l’expression « location », nous n’avons que ce mot à taper sur le moteur de recherche pour arriver sur la page, imaginons maintenant que nous nous positionnons sur « sous location », les expressions qui apparaitrons le plus sur une page seront « sous location » et évidemment « location » et « sous », donc finalement, c’est comme si avec une expression, on se positionnait sur 3 expressions (dont « sous » qui est inutile). C’est ce que l’on va appeler la longue traine. Personnellement, pour un site qui va faire de la location et sous location d’appartement entre particuliers comme Sejourning, je vais choisir comme expression principale « sous location vacances », nous serons ainsi positionnés sur « sous location vacances », « sous location », « location vacances », « sous », « location » et « vacances » (1 seule expression inutile au final: « sous »).

Étape 4: L’optimisation des pages du site internet

Cette étape est celle qui nécessite le plus d’attention, il faut savoir quelles sont les priorités pour un bon référencement naturel et ne rien négliger.
Tout d’abord, une fois avoir fait la sélection des expressions les plus pertinentes, il sera nécessaire de les répartir sur toutes les pages du site selon le rapport qu’elles pourraient avoir avec la page. L’expression principale sera évidemment placée sur la page d’accueil ainsi que la majorité des pages.

Pour optimiser le référencement naturel de chaque page au mieux voici le plus important:

  • 1) L’accessibilité: le crawler est le robot qui va analyser toutes les pages de votre site internet, celui-ci ne fait attention qu’aux textes (seulement le code HTML) et navigue de page en page grâce aux liens. Il est donc primordiale que l’on puisse accéder à toutes les pages du site via les liens mis en place, il peut être bien de mettre en place une page « plan du site » permettant de regrouper des liens renvoyant sur toutes les pages. Le mieux concernant l’architecture du site internet pour son référencement naturel et de ne pas la faire avec des pages trop profondes puisque le moteur de recherche va accorder plus d’importance aux pages de faible profondeur, nécessitant le moins de clic pour les atteindre.

 

  • 2) Le contenu: il est important que votre site internet possède un contenu riche et pertinent avec beaucoup de texte. Dans un premier temps, cela vous permettra de pouvoir répéter un grand nombre de fois votre expression sans faire monter trop rapidement sa densité sur la page (plus il y a de répétition de ce mot, mieux c’est, j’essaye généralement d’avoir une densité sur une expression entre 2% et 10%). Dans un second temps, plus le contenu est riche et pertinent, mieux c’est pour le visiteur, puisqu’il aura plus de faciliter a partager ce site internet à son entourage ou ses contacts et cela jouera sur sa popularité et donc son référencement naturel.

 

  • 3) Les éléments de la pages: il est nécessaire de savoir où placer ses expressions sur une page et comment le faire pour en améliorer son référencement naturel, je répartirai ces éléments en 3 parties: les éléments de la balise <head> et URL (Optimisation du SERP), les éléments de la balise <body> et enfin les fichiers annexes (sitemap.xml, robot.txt, redirections 301).


    – Éléments de la balise <head> & URL: ces éléments permettent l’optimisation du SERP (Search Engine Results Page), c’est à dire l’affichage de votre page dans les résultats de recherche, il y a 3 éléments pour cette partie: le méta-titre, la méta-description et l’URL de la page. Pour optimiser au mieux le référencement nature de votre page sur une expression, il sera nécessaire qu’elle soit présente dans ces trois éléments (le mieux étant au début de chacun de ces éléments, cela leur donnera plus d’importance). Le méta-titre doit être inférieur à 70 caractère et la méta-description doit être inférieure à 156 caractère pour s’afficher en entier dans le SERP, l’URL quant à lui ne doit pas être trop long, le mieux étant qu’il apparaissent en entier afin de permettre aux internautes de le copier/coller facilement pour le partager.


    – Éléments de la balise <body>: ces éléments seront présents sur la page et permettront de mettre en place les répétitions de l’expression sur laquelle on se positionne. Tout d’abord, il sera bien vu de placer l’expression dans un <h1> qui est très importante, il faudra ensuite essayer de faire la même chose pour les <h2>, <h3>, etc… Concernant les textes, il est conseillé et cela a été démontré, de mettre les expressions clés dans une balise <strong> ou encore <em> qui ont plus d’importances que du simple texte dans une balise <p>. Les images de votre pages, quant à elles, doivent être renseignées d’un « alt » (ou texte alternatif), cela permet ainsi, lorsque l’image n’a pas été chargée qu’un texte apparaisse en remplacement, si une expression est mise dans le « alt » d’une image, elle est prise en compte pour le référencement naturel. Enfin, lorsque vous mettez un lien interne, si vous encré votre lien sur une expression, cela comptera pour la page destination, le « alt » est pris en compte comme expression lorsque le lien est une image (une information que j’ai pu apprendre lors de ce stage, lorsque je travaillais sur le référencement naturel d’un de nos clients).


    – Fichiers annexes: les trois fichiers annexes sur lesquels j’ai pu travailler jusqu’à maintenant sont le robot.txt, le sitemap.xml et les redirections 301. Le premier, robot.txt, permet de renseigner le robot sur quelles pages doivent apparaître dans le moteur de recherche et quelles sont celles qui ne doivent pas apparaître, cela facilitera sa navigation et peut permettre d’alléger le travail du serveur HTTP et le trafic sur le réseau informatique. Le second fichier, sitemap.xml permet aux robot d’être renseigné sur toutes les URL de toutes les pages du site internet, une périodicité indicative pour les mises à jour de la page, la date de la dernière mise à jour et enfin une information relative à l’importance de la page sur le site internet (une valeur de 0 à 1). Enfin, le dernier fichier concerne la redirection 301, celle-ci est utile lorsque l’on veut refaire un site de A à Z et ne pas perdre le travail de référencement que l’on avait mis en place sur les anciennes pages, il faut donc rediriger les anciennes pages vers la nouvelle page qui leur correspond (ATTENTION! Il faut absolument rediriger toutes les anciennes pages pour ne pas avoir d’erreur 404, donc s’il n’y a pas de correspondance redirigez les vers la nouvelle page d’accueil, le mieux pour trouver toutes les anciennes pages est d’utiliser la commande « site:www.url.com » sur le moteur de recherche et les faire une par une).

 

  • 4) Le netlinking: c’est la partie que je préfère dans le référencement naturel d’une page, elle consiste a laisser des liens sur les autres sites (backlinks) pour rediriger les internautes vers la page dont on veut améliorer le référencement naturel. Pour cela, on vise généralement les annuaires en ligne, les blogs, les sites partenaires, etc … En gros, tous ce qui peut nous permettre de laisser un lien entrant vers notre site internet. Il faut savoir plusieurs choses sur les liens, tout d’abord, il existe deux type de liens: les liens « dofollow » et les liens « nofollow ». Les liens « dofollow » comptent dans l’amélioration directe des résultats de recherche, tandis que les liens « nofollow » ne sont pas comptabilisés directement par le référencement, mais permettent quand même d’apporter du trafic. Il est assez difficile de trouver des sites internet à haut Pagerank sur un thème précis proposant de laisser des liens « dofollow ». Pour ma part, ma première expérience de netlinking s’est faite chez la SOFRACS, j’ai beaucoup appris et j’en suis fière à vrai dire.J’ai commencé par trouvé le maximum d’annuaires en « dofollow » où l’on pouvait s’inscrire, mais je me suis vite rendu compte que pour avoir des backlinks rapidement, le mieux était soit d’écrire des articles et de les proposer aux blogs, soit de trouver des blogs proposant de laisser des commentaire avec possibilité de backlink en « dofollow ». Je me suis donc diriger vers la recherche de blog pour laisser des commentaire.Comme tout débutant, j’ai fait mes premières erreurs, je commentais comme si j’étais un publicitaire, en me présentant et en laissant mon lien tranquillement, or il faut savoir une chose: les blogueurs n’aiment pas ça du tout, et ils supprimeront le commentaire. Sous les conseils de Mr NOYON, je me suis ensuite fait passé pour un internaute lambda qui voulait des renseignements sur le site dont je laissais le lien, cela marchait! Mais là, je me suis vite fait avoir, car je commentais tous les articles positionnés sur l’expression qui m’intéressait d’un même blog et comme un débutant, je me suis fait avoir une seconde fois, résultat: mes commentaires ont été effacés.J’ai ensuite cherché une solution à cela et j’ai enfin trouvé LA bonne astuce! C’est très simple, dans les formulaire permettant de laisser des commentaires, nous avons généralement 3 champs: « votre pseudo », « votre site internet », « votre commentaire ». On pourrait penser qu’il faut laisser les backlinks dans la partie votre commentaire et ne pas remplir le champ « votre site internet » pour ne pas faire penser que c’est de la publicité et ainsi se faire supprimer son commentaire. Justement, ces champs sont très importants puisque le lien que l’on met dans le champ « votre site interne » sera encré dans votre pseudo. Il faut savoir que lorsqu’un lien est encré sur une expression, cela améliorera le référencement naturel de la page destination sur cette expression. A partir de là, le backlink devient vraiment simple, on met un pseudo avec l’expression sur laquelle on se place pour améliorer le référencement naturel de notre page cible, on entre l’URL de cette page dans le champ « votre site internet » et il n’y a plus qu’à lire l’article et le commenter de manière naturelle sans oublier de remercier l’auteur et de lui dire que son article est génial! Il y a plusieurs autre techniques que j’ai découvert pour le netlinking que j’aimerais partager avec vous, mais je ne peux pas me permettre de trop m’attarder sur cela, ce sera pour une prochaine fois peut être!

 

Étape 5: Analyse et suivi du trafic

Cette étape est celle qui vous permettra de voir les résultats du référencement naturel que vous avez mis en place, il est donc nécessaire d’utiliser le fameux Google Analytics qui vous permettra d’observer de manière précise le nombre de visiteurs quotidien par le biais de graphiques, chiffres, etc… Il est possible de savoir quelles expressions apportent le plus d’audience, quels sont les sites internet qui les ont dirigé sur le notre, et plein d’autres informations très pratiques pour savoir ce qui sera nécessaire d’améliorer pour optimiser encore plus votre référencement naturel!

 

J’ai appris tellement de chose dans le référencement naturel lors de ce stage que j’ai du en oublié quelques astuces dans cet article, mais si un boulanger vous apprend à faire le meilleur pain du monde, comment fera t-il pour gagner sa vie?

Cette expérience en tant que stagiaire SEO chez l’agence SOFRACS est vraiment géniale, même si quelques fois je fais des erreurs et que je me fais taper sur les doigts, ces erreurs sont retenus dans un coin de mon cerveau et ne se reproduisent plus!

J’espère que vous avez pu apprécier mon article et je souhaite une très bonne journée à mes lecteurs!